Les huiles essentielles de l’hiver

Les huiles essentielles de l'hiver

huiles essentielles hiver

L’hiver approche à grands pas ainsi que les températures basses, la pluie, etc. Bref, le cocktail idéal pour attraper un rhume, une bronchite et bien d’autres petits maux que vous connaissez bien.  Je vais vous parler des huiles essentielles qui me semblent indispensables à avoir pour affronter cette saison.

Je vous rappelle que les huiles essentielles sont très puissantes et peuvent avoir des contre-indications avec des médicaments ou des pathologies. C’est pour cela qu’un avis médical est vivement conseillé. Ce n’est pas parce que c’est naturel que ce n’est pas dangereux !

Les huiles essentielles que je vais vous citer seront à utiliser en diffusion et/ou en application cutanée. Ces deux voies fonctionnent très bien.

 

Comment diffuser les huiles essentielles?

– Diffuseur par nébulisation (les huiles ne sont pas chauffées et conservent leur pureté).

– Diffuseur par brumisation (les huiles sont mélangées à l’eau. Sous l’effet des vibrations provoquées par le diffuseur, l’eau se transforme en une brume fine et froide).

– Sur un mouchoir, on dépose quelques gouttes au centre de celui-ci puis on le replie.

Pour ma part, je préfère le diffuseur par nébulisation car les huiles essentielles ne sont pas diluées. Celui par brumisation apporte de l’humidité et nous savons tous qu’en hiver le taux d’humidité est élevé, ce n’est donc pas nécessaire d’en rajouter dans notre environnement.

Attention !!! Pas de diffusion par combustion avec le feu type bougie car cela modifie certaines molécules des huiles essentielles, ce qui peut les rendre toxiques.

 

Comment utiliser les huiles essentielles par la voie cutanée?

 

Pour la voie cutanée, on veillera toujours à diluer les huiles essentielles dans une huile végétale.

Pour les bébés jusqu’à 24 mois : dilution à 3% (demandez l’avis d’un aromathérapeute avant toute utilisation).

Pour les enfants de 2 à 6 ans : dilution à 5%.

Pour les enfants de 7 à 12 ans : dilution à 10%.

Pour les adultes : dilution maximale à 20 %.

Maintenant que j’ai donné ces petites bases qui me semblent essentielles, je vais vous donner les huiles essentielles à avoir dans votre pharmacie pour cet hiver.

 

Les huiles essentielles à avoir dans sa pharmacie

  • L’ huile essentielle de Ravintsara (cinammumum camphora)
 

Propriétés :

– Virucide

– Immunostimulante (booste le système immunitaire)

– Fluidifiante et expectorante grâce à la présence du 1,8 cinéole

– Apporte de la force mentale et de la motivation

 

Utilisation :

– Rhinopharyngite, sinusite

– Grippe

– Bronchite

– Gastro entérite virale

– Herpès, zona, varicelle

– Fatigue

 

Mode d’emploi :

– En prévention des virus : mettre une goutte sur les poignets tous les matins de la semaine. Le weekend on stoppe afin de respecter une pause thérapeutique. Pour les enfants en bas âge, vous pouvez masser la plante des pieds avec l’huile essentielle que vous aurez diluée au préalable dans une huile végétale.

– Rhinopharyngite : mettre 1 à 2 gouttes dans un bol d’eau chaude et faire des inhalations.

– Sinusite : en plus des inhalations vous pouvez appliquer un mélange huile essentielle et huile végétale sur les sinus.

– Bronchite : appliquer en massage sur le haut du dos et le thorax toujours dilué bien évidemment.

– Herpès, zona, varicelle : en application pure sur le bouton.

 

Conseils :

En diffusion cette huile s’associe très bien avec l’huile essentielle de Citron.

2 à 3 semaines avant l’hiver on pourra faire une cure d’hydrolat de Ravintsara à raison d’une cuillère à café dans une tasse d’eau chaude 1 à 3 fois /jour. 

 
  • L’huile essentielle d’ Eucalyptus radiée (Eucalyptus radiata) 
 

Propriétés :

– Anti-infectieuse

– Antibactérienne

– Antivirale

– Expectorante

– Anti-inflammatoire

Dynamisante, relaxante, elle favorise la mémoire et stimule l’intellect, elle calme les agitations intérieures et les fixations, elle réduit le stress et la fatigue psychique.

 

Utilisation :

– Rhinite, rhinopharyngite

– Grippe

– Otite, sinusite

– Bronchite, toux

 

Mode d’emploi :

– Rhinite, rhinopharyngite, sinusite : on utilisera l’Eucalyptus en inhalation directement au dessus du flacon ouvert 4 à 6 fois par jour.

– Otite : 1 goutte dans 4 gouttes d’huile végétale en massage autour de l’oreille touchée (et non dedans), 3 fois par jour, jusqu’à disparition de la douleur.

– Bronchite : en application locale, diluée dans une huile végétale sur le thorax et le haut du dos.

 

Conseils :

Pour les bébés et les femmes enceintes on utilisera la diffusion. Pour les inhalations dans l’eau chaude je conseille d’utiliser les hydrolats qui se dissolvent mieux dans l’eau.

 
  • L’huile essentielle de Tea tree (Melaleuca alternifolia)
 
 
 

Propriétés :

– Anti-infectieuse majeure

– Antibactérienne à large spectre d’action

– Antifongique

– Antivirale antiparasitaire

– Antiseptique : idéal pour les bobos du quotidien.

– Anti-inflammatoire

– Radioprotectrice 

 

Utilisation :

– Gingivite, abcès dentaires (traitement local)

– Infections ORL : otite, rhinopharyngite

– Epuisement général et nerveux

– Brûlures de radiothérapie en prévention aux effets des rayons

 

Mode d’emploi :

– En bain de pied (pour les mycoses) : verser 4 à 10 gouttes d’huile essentielle de Tea tree sur du gros sel et jeter le tout dans une bassine d’eau chaude. Plonger les pieds 5 à 10 minutes une fois par jour.

– En application locale : pure sur les ongles en cas de mycose, sur un bouton d’herpès ou d’acné, les gingivites, les abcès. On la diluera sur des zones plus étendues.

– En diffusion : dès que vous ressentez le besoin d’un “coup de boost”.

 

Conseils :

Pour les enfants en bas âge on utilisera plutôt l’huile essentielle de Rosalina (Melaleuca aricifolia) qui est une cousine germaine de Tea tree mais qui est plus douce. Elle a aussi la propriété de faire baisser la température.

 
 
 
  • L’huile essentielle de Niaouli (Melaleuca quinquenervia cineolifera)
 

Propriétés :

– Anti-infectieuse

– Antibactérienne

– Antifongique

– Antivirale

– Antiparasitaire et antiseptique

– Fébrifuge (abaisse la température corporelle)

– Expectorante

– Protectrice cutanée (radioprotectrice)

 

Utilisation :

– Bronchite

– Sinusites, Rhinopharyngite

– Herpès

– Gastro entérite virale, diarrhée

– Furoncle, plaie surinfectée

 

Mode d’emploi :

– Rhume, nez bouché, nez qui coule : 5 gouttes pures à appliquer sur un mouchoir, puis inhaler, 5 fois par jour, jusqu’à amélioration.

– Grippe : en prévention, verser 2 gouttes d’HE de Niaouli sur les poignets tous les jours, hormis le weekend pour respecter une pause thérapeutique.

– Bronchite : appliquer en massage sur le thorax et le haut du dos, 3 fois par jour jusqu’à amélioration des symptômes.

– Herpès labial : le traitement nécessite l’application 5 fois par jour sur les lésions jusqu’à amélioration.

– Fatigue physique et psychique : verser 3 gouttes d’HE de Niaouli dans le bas du dos au niveau des reins, 3 fois par jour pendant 10 jours.

– Préventivement faire de larges onctions sur les zones irradiées en cas de radiothérapie.

 

Conseils :

Pour les inhalations on préfèrera l’hydrolat à l’huile essentielle qui est bien plus adapté pour les inhalations car il se dissout mieux dans l’eau.

On n’utilisera pas cette huile chez les personnes ayant eu un cancer hormonodépendant (sein, utérus, prostate).

 

  • L’huile essentielle de Myrte commune (Myrtus communis)

 

Propriétés :

– Expectorante

– Anti-infectieuse

– Antispasmodique légère

– Préparatrice du sommeil

 

Utilisation :

– Bronchite (Elle est particulièrement efficace contre la toux grasse notamment celle du fumeur)

– Sinusites

– Angines

– Insomnies

 

Mode d’emploi :

Bronchite : appliquer en massage sur le thorax et le haut du dos, 3 fois par jour jusqu’à amélioration des symptômes.

Angine : appliquer en massage sur le cou 3 fois par jour.

Sinusite : appliquer en massage sur les sinus 3 fois par jour.

 

Conseils :

Nous pourrons la diffuser dans la chambre avant le coucher de plus elle est bien tolérée par les femmes enceintes et les bébés à partir de 3 mois.

Il existe bien d’autres huiles essentielles mais celles-ci peuvent déjà bien pallier à divers maux. Une petite astuce pour les frileuses qui ont toujours les pieds glacés, appliquez-vous une crème dessus avec 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de Gingembre, elle a la propriété de réchauffer!😉.

J’ai volontairement négligé la voie orale car il est préférable de consulter un aromathérapeute pour l’ utiliser.

Chez les enfants et les femmes enceintes n’hésitez pas à utiliser l’hydrolathérapie qui est très efficace et qui comporte moins de contres indications.

J’espère que cet article vous aura plus, n’hésitez pas à le partager. Je vous remercie!🙏

2 réflexions sur “Les huiles essentielles de l’hiver”

  1. C’est avec plaisir que je découvre ton Blog, ton site et tes produits. L’article sur les HE est très intéressant.
    La crème riche pour le visage a une texture au top, elle a l’air vraiment très bien.
    Je recommande. En plus Vanessa est une personne vraiment très sympathique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − 7 =

Panier
Retour en haut